Le discours que l’on attend d’élu politique

Le discours tenu aujourd’hui, par Monsieur Victor Orban, premier ministre de la Hongrie, et tout simplement magistrale de bon sens, allégeance, respect du peuple qui l’a élu. Une claque à l’idéologie de Bruxelles, qui ne respect plus rien, et avec en tête cet imposture qu’est Monsieur Juncker, et sa clic au ordre de la finance, les multinationales, le politiquement correcte, pour une fuite en avant, ou même des recteurs d’une université, de Fribourg pour pas la nommer, ose nous dire, je cite

«ses efforts diplomatiques et politiques visant à renforcer la puissance politique de l’Europe et à défendre les valeurs qui permettent à notre continent de trouver l’unité dans la diversité».

Comme je le disait sur le site de lesobservateurs.ch, on a que ce qu’on mérite quand on a des recteurs d’université pareils, parce qu’à ce que je sache, lise et entend depuis ces 15 dernières années, l’Europe n’a jamais été aussi divisée que maintenant. Faut vraiment être con pour nous annoncez des balivernes pareilles, alors que tout va mal. L’Europe n’a jamais été aussi faible politiquement, des dizaines d’agressions tous les jours, par les même, des milliers de voitures incendiées sur le continent au passage de la nouvelle année. Heureusement que web permet d’avoir une autre information que les mainstream, parce autrement on ne saurait rien et on vivrait dans un paradis pour cette  bande d’inculte qui nous prennent toujours plus pour des imbécile, des sans dents, et autres noms d’oiseaux qu’il nous faudra bientôt un dictionnaire pour tous les énumérer.

Bravo Monsieur Orban, c’est des hommes comme vous qu’il nous faut pour diriger un pays, le mettre sur les bons rails, comme on dit par chez moi, et l’arrivée de Monsieur Trump leur fait tellement peur, parce que bouleversant beaucoup de ces valeurs du politiquement correcte de toute cette bande qui nous méprises d’une hauteur jamais atteinte depuis l’avant dernière guerre mondiale.

Bon voyons vraiment ce que va faire Trump dans les prochains mois, nous serons vite fixé. Parce que j’ai vu avec Obama, que je tenais avec estime au moment de son élection, mais que l’on s’est aussi vite aperçu que cela ne serait qu’un feu de paille, qui c’est confirmé tout au long de ces 8 ans de présidence. La médiocrité de ces mandats, sont comme celui de Hollande en France que je pensais moins mou et que son discours d’avant élection était si prometteur que l’on s’est laissé embarquer, que l’on retombe de haut avec on peut dire 5 ans pour rien. C’est la lilloise Martine Aubry qui avait raison, c’était bien la gauche molle.

Source

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s