La Voie Lactée dans tous ces états

Poussée par un vide, notre galaxie surfe à plus de 2 millions de km/h

image-astronomie-positions_mouvements

L’univers nous livre encore une de ces extraordinaire expression. Comme dit l’astrophysicien Trinh Xuan Thuan vietnamo-américain d’expression française dans son premier et chef d’oeuvre livre « La Mélodie Secrète », que je vous conseille vivement de lire. Couché sur une plage, je regarde le ciel étoilé,

nous sommes transporté dans divers directions, je suis là sur la terre qui tourne sur elle-même à plus de 1700 km/h, qui elle même tourne autour du soleil à la vitesse déjà vertigineuse de plus de 100’000 km/h, qui lui-même vogue avec la galaxie qui tourne sur elle-même à plus de 900’000 km/h, tout en participant à un balais cosmique avec les plus de 1000 étoiles du groupe local formé par l’immense masse de gaz et poussières de divers sortes que constitue l’origine des étoiles de ce groupe est cela à plus de 54’000 km/h sur lui-même, cette même galaxie qui fuit poussé par un vide encore plus vide que le vide, qui comme tout le monde le sait n’est pas vide, à plus de 2’000’000 de km/h, et qui avec le groupe local de quelques dizaines de galaxies sont attiré par l’amas de la Vierge (une agglomération d’un millier de galaxies), et par le superamas de l’Hydre et du Centaure, fonce à une vitesse estimée entre 1 et 2 millions de km/h, qui lui-même fonce vers une autre grande agglomération de galaxies, que les astronomes, fautes d’informations, ont surnommée le  » Grand Attracteur  » que le satellite COBE vient d’estimer à la vitesse de 1’300’000 km/h. Oui Oui !!! L’univers magique qui nous entour ne fait que nous surprendre par sa diversité, sa complexité et sa taille qu’il est difficile de réalisé pour la simple entité qu’est le nôtre.

Pour nous donner une idée de grandeur de l’univers, il faut savoir que nous mesurons à l’heure actuel de sa connaissance, qu’il nous apparait plat, cela ne veut pas dire en deux dimension, cela veut dire que si vous faite un triangle entre n’importe quelles galaxies vous aurez toujours 180 degrés d’angle au total, alors que si voyez l’univers courbe la totalité des angles auront des résultat différents. Cela est dû au faite que nous voyons que l’univers observable de part nos instruments de vue, qui est en faite qu’un infime partie de l’univers global. Pour donner une image, celle du ballon que l’on gonfle permet mieux de ce rendre compte de la situation. Donc vous gonflé un peu le ballon, vous faites de point avec un gros feutre dessus, Vous le gonflé encore un peu et vous remarquez que les points se sont éloignés les uns des autres, c’est l’univers en expansion, et nous, nous ne voyons qu’une toute petite partie autour d’un des points qui constitue en faite l’univers connu et vous pouvez remarque que cette petite partie semble plat, le pourquoi de cette vue d’un univers plat, qui je le rappelle ne veut pas dire à deux dimensions.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s