Suisse, les autorités font souci !!!

Voyageurs du djihad

Voyez le titre, comme si cela était quelques choses d’anodin. On voit dans ce titre toute l’inquiétude de ces bobos complètement déconnectés des réalités, alors que de l’autre côté de la frontière, des responsables des attentats sont issus du même concept.

Chiffres des voyageurs du djihad – Janvier 2017

Chiffres des voyageurs du djihad – Janvier 2017

Le Service de renseignement de la Confédération (SRC) publie tous les mois le nombre des voyageurs motivés par le djihad qui, partis de Suisse, ont été ou sont actuellement dans des zones de conflits. Jusqu’à aujourd’hui, 78 cas ont été recensés, (soit le même nombre qu’au mois de décembre 2016).

Depuis 2001 et jusqu’à aujourd’hui, 78 départs ont été recensés, dont 64 vers la Syrie et l’Irak et 14 vers la Somalie, l’Afghanistan et le Pakistan. Ces chiffres étant cumulatifs, il est important de préciser que parmi ces voyageurs certains sont encore sur place, 21 personnes sont décédées (dont 14 décès confirmés), certains circulent dans les régions en conflit et d’autres sont de retour en Suisse.

Par rapport au mois de décembre 2016 où 78 cas étaient répertoriés, le SRC n’a pas enregistré de nouveaux cas. Le nombre des retours se monte à 14 (dont 11 cas confirmés). Les critères d’évaluation du SRC concernant les trois cas non-confirmés sont les suivants : la motivation djihadiste de ces personnes n’a pas été établie et/ou leur localisation exacte ne peut être définie avec certitude. Le SRC continue d’enquêter sur ces cas non-confirmés.

Parmi ces 78 cas figurent 29 personnes détentrices de la nationalité suisse (dont 17 binationaux). Le SRC ne fournit pas d’autres indications sur l’identité, l’âge, le sexe, la nationalité ou le domicile de ces personnes. La collaboration avec les autorités fédérales (Ministère public de la Confédération, offices fédéraux de la justice, des migrations, de la police, gardes-frontières, Département fédéral des affaires étrangères, etc.) et cantonales (Département de justice et police, polices cantonales, etc.) est étroite et permanente.

On peut à voir juger que l’ensemble de ces jihadistes sont d’origine étrangères et 40% des naturalisés, ce qui devrait interpeler les autorités, mais cela ne semble pas le cas. L’aveuglement les perdra, et nous en auront certainement bientôt les conséquences au vue de ce qui commence à ce passer avec l’élection de Trump aux USA, et la levée du patriotisme à qui des ailes commencent à pousser de par cette élection et qui sentent que ce monsieur va enfin leur permettre de mettre à mal l’establishment établi depuis trop longtemps à ce foutre de la gueule du monde. Rira bien qui rira le dernier, comme on dit. Même s’ils ne rigolent plus vraiment cette bande de bobos, Moouuuahahahahahahahahahahaha!!!!!!!!!!!!!!!!

En mai 2013, le SRC signalait avoir recensé une vingtaine de voyageurs motivés par le djihad s’étant rendus depuis 2001 dans des zones de conflits en provenance de Suisse. Un an plus tard, en mai 2014, ce chiffre était monté à 40, pour atteindre le chiffre de 78 en décembre 2016.

Je rigole, mais ce qui arrivent ne sera pas drôle du tout. On se retrouve pour en discuter bientôt.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s