C’est un dimanche noir pour la Suisse

Les Suisses acceptent la naturalisation facilitée

C’est un dimanche noir pour la Suisse. C’est en ces termes que le conseiller fédéral vaudois Pascal Delamuraz avait qualifié le résultat de la votation sur la EEE ou Espace Economique Européen.

On connaît la suite, rien ne c’est passé, mais là c’est vraiment l’avenir de la Suisse et de sa mentalité qui est en jeu, et avec le nombre élevé d’étrangers déjà là, cela va encore accélérer cette forte présence. Avec presque 30% d’étrangers et plus de 40% avec les naturalisés, la masse critique a été dépassée et risque de jouer un rôle prépondérant dans la décennie à venir. Les autochtones devront se battre s’ils veulent encore sauver une société du cru, avec tous les avantages que cela lui a procuré grâce à cette mentalité du travail bien fait, de la précision tant respectée de part le monde, du respect des autres pays et son emblématique présence dans les bons offices pour le dialogue dans le monde. L’avenir nous dira si nous avions raisons ou tord, mais cela devrait y changer un peu les choses, puisque déjà maintenant on remarque que sur bien des points que l’immigration n’a pas fait évoluer les choses dans le bon sens. Il suffit de remarquer la qualité de bien des choses qui ont diminué cette dernière décennie.

Il y a déjà deux classes de suisses, ceux qui bénéficient de deux territoires, la Suisse et leur pays d’origine, et ceux à qui ne restera que la portion congrue de leur pays d’origine, le Suisse, perdus dans une multitude de cultures qui les met sans scrupules à l’écart et transforme le modus vivendi suisse en profondeur. L’expérience se fait quotidiennement, ne serait-ce que dans les transports publics, les cafés, les petits commerces. L’école, où presque toutes les classes de Suisse Romande ont plus de 50% d’étrangers, et même l’armée où plus de 20% sont des étrangers, qui ont le voit à mainte reprise ne font allégeance en fait qu’à leur pays d’origine, et cela est dangereux, parce que le jour où il se passe quelques choses, on aura l’air cons de voir nos fusils se retourner contre nous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s